mardi 19 avril 2011

Humeur non sans humour : Parcours initiatique

Un, puis deux, ... et finalement trois...bras levés, une multitude de bras levés, une pluie à torrent, des flaques et des flaques... Un air décidé, vous y êtes arrivé, vous avez rejoint ce qui va sauver votre ponctualité du premier rendez-vous du matin. Un autre "bras levé" s'est joint, s'est invité... sans vous consulter, ce serait diantre trop polissé dans le contexte, Il est déterminé le bougre. C'est lui ou c'est vous, aussi simple que cela, tous les deux à égalité sur cette banquette défoncée en skai noir. Les regards se croisent, se jaugent, des paroles sont proférées à l'attention de l'arbitre : 1 à 1 balle au centre. Il y a là une joute verbale sans précédents, limite si les mains ne s'en mêleraient pas, la température monte et il pleut comme jamais, la pluie rythme ce combat de coqs. On retient son souffle : avantage ... quelques secondes interminables encore et ...et...et match! Le vainqueur triomphe, le vaincu s'éclipse en s'évanouissant à travers le rideau d'eau, le taxi démarre... C'était "prendre-un taxi-à Manhattan, un matin, sous une pluie battante" ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire