mardi 31 mai 2011

Agression

Elle était seule, elle se promenait dans le parc, seule à cette heure ne lui semblait pas pourtant inquiétant. Tout à coup, elle eut une sorte de pressentiment qu'elle était suivie, oui, c'etait bien cela: suivie, ... poursuivie même, elle avait beau accélérer, cette présence loin de s'évanouir se confirmait, se rapprochait, la crainte était là, l'angoisse montait maintenant... Elle pouvait presque le sentir, le toucher même cet immense danger ... Plus vite, encore plus vite, il fallait à tout prix aller plus vite, il ne semblait plus être seul maintenant derrière elle, mais tout un groupe, un gang probablement. Elle ne pouvait rien faire, elle était perdue. Elle capitula, se stoppa, prête à donner, à tout donner... Par un surprenant effet de miroir, eux aussi se stoppèrent dans leur élan,... C'était un gang oui, mais un gang de chiens, un matin dans Central Park, simplement excités par une fille en roller...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire