lundi 25 juillet 2011

Grand Jeu de l'Ete

Les annonces étaient claires - au moins sur le papier- les cartes toutes distribuées, les dés lancés, les participants tout chauds, chauds comme l'été brûlant. Tous tellement déterminés à gagner, à écraser l'autre, "moi d'abord Monsieur";  et puis, les cartes s'affolèrent, en décidèrent autrement : Qui piocha la carte : "Illusion, ceci n'est pas une pièce", ou la carte : "Trop tard", ou bien encore : "Payer 10,000 $ pour continuer". Combien aussi de cartes de fausses annonces, ou d'intermédiaires malhonnêtes? Après des heures et des heures de jeu, des tours et des tours de ville, d'est en ouest et du nord au sud, de déceptions à gogo, de sueurs froides - dans cette chaleur étouffante -, le jeu touchait maintenant à sa fin : de tous ceux là, si déterminés au départ - et maintenant épuisés - il n'y eut qu'un seul heureux gagnant, les autres s'inclinèrent...
Extrait du Grand Jeu de l'Ete : trouver un appartement à Manhattan...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire